Continental Automotive: Soyons clair sur l’APCđŸ’„

Temps de lecture: 2 minutes

La direction a ouvert des négociations sur un projet d’Accord de Performance Collective (APC) pour le personnel de production (directs et indirects) : où en ait-on ? Quelles sont les conséquences ? Que va-t-il se passer ? ……….

📢 La production ne sera pas sacrifiée pour augmenter les bénéfices !

La direction a ouvert des négociations sur un projet d’Accord de Performance Collective (APC) pour le personnel de production (directs et indirects). Après plusieurs réunions où elle a attendu en vain des propositions de la part des organisations syndicales, elle a commencé à présenter les siennes, qui se résument à la suppression d’acquis sociaux.

Ce genre de propositions est inacceptable

Nous ne signerons pas un recul de nos acquis

Le contexte :

Le cabinet d’expertise qui suit Continental depuis des années, mandaté par les élus, montre que :

  • «La situation financière du groupe Continental reste solide mais la crise du Covid-19 et l’anticipation de moindres perspectives conduisent le groupe à amplifier son programme structurel 2019-29 »
  • « La productivité de CAF augmente : la marge brute par salarié CAF Toulouse (hors Vitesco) a progressé de 10,5 % depuis 2010 (hors effet embellie 2018) »
  • Les fonds propres de CAF restent élevés (autour de 400 Millions d’€)

D’autre part :

  • CCN recentre ses produits sur les usines qui lui sont affectées, ce qui entraîne la redistribution des produits de 9 usines dont Toulouse pourrait bénéficier.
  • Toulouse et Regensburg restent les seuls sites high cost pour CCN ce qui réduit énormément la concurrence entre sites high cost.
  • Continental demande aux usines high cost des coûts de production inférieurs à 17% du chiffre d’affaires.
  • Les coûts de production de Regensburg sont autour de 21%.
  • L’usine de Toulouse est reconnue mondialement pour son excellente qualité et son expertise avec les meilleurs taux de ppm (nombre de défauts par million) et ipm ( nombre de retours clients par million) de toutes les usines CCN, loin devant Regensburg.
  • Pour 2021 et 2022, les taux d’impositions sur la production vont diminuer ce qui réduira mécaniquement le coût de la production
  • Le plan d’aide de l’Etat au secteur automobile de 8,2 Milliards profitera forcément à CAF à terme

L’avis de Solidaires :

  • Grâce à tous les efforts déjà réalisés les années précédentes, l’usine de Toulouse n’est pas loin de l’objectif fixé par CCN.
  • Des améliorations de gestion permettront d’atteindre cet objectif sans faire « payer » les personnes de production. La réduction des coûts prévue par le projet « Saint Exupéry » a été estimée par la direction à 2.67% hors APC, ce qui couvre l’objectif demandé par CCN : donc raison de plus pour ne pas faire d’APC !
  • La signature d’un APC ne protègera pas le site de Toulouse de la fermeture si Continental le décidait plus tard : rappelons-nous de l’exemple de Clairoix, pour lequel les salariés ont supporté des sacrifices en pure perte.

La situation du site de Toulouse n’est pas aussi critique qu’on veut nous le faire croire

Rien ne justifie un APC supprimant les acquis sociaux des personnes de production !

info_outline

Nous prévoyons une assemblée générale d’information dans la première semaine de Novembre.

Print Friendly, PDF & Email
Suivez nous, partagez ce lien:
CatégoriesCAF