🎬 Minimum syndical : LGBT+ au travail

Temps de lecture: < 1 minute

Des personnes syndiqué·es à Solidaires ; Trans, PD, Gouines, Bi·es, gay, lesbienne… nous parlent des discriminations et violences auxquelles ils et elles font face au travail et des obstacles dans le syndicat pour changer les mentalités. Ils et Elles parlent aussi de leurs stratégies, leurs ripostes et des victoires de la commission Genres & Sexualités de Solidaires.

Continuer la lecture de « 🎬 Minimum syndical : LGBT+ au travail »
Suivez nous, partagez ce lien:

Les inégalités ici et maintenant : femmes et hommes sur le marché du travail

Temps de lecture: 6 minutes

Margaret Maruani est sociologue et directrice de recherche au CNRS. Elle analyse ici les inégalités et leurs évolutions dans le marché du travail. Nous reprenons ici un article publié sur « La petite BAO » (Solidaires).

Continuer la lecture de « Les inégalités ici et maintenant : femmes et hommes sur le marché du travail »
Suivez nous, partagez ce lien:

Pour une vraie égalité salariale

Temps de lecture: < 1 minute

Dans la courte vidéo qui suit, la rédaction du journal Le Monde explique pourquoi, en France, malgré tous les discours, les femmes sont moins bien payées que les hommes.

Dans notre pays les femmes sont payées de 10 à 25% de moins que les hommes alors que la loi interdit depuis les années 80 une quelconque discrimination basée sur le sexe.

A Continental, des écarts similaires de salaires persistent.

Alors pourquoi?

Suivez nous, partagez ce lien:

Égalité professionnelle: les chiffres pour comprendre

Temps de lecture: 2 minutes

Sur le site de la CGT dédié à la lutte pour gagner l’égalité professionnelle, on trouve de très intéressantes informations parmi lesquelles les chiffres qui établissent un état des lieux des discriminations en France.

Une accumulation de textes de loi non appliqués

De nombreux textes de loi ont été promulgués pour lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes dans notre pays, mais ils ne sont pas appliqués. Comme souvent pour ce qui concerne le code du travail, le non respect des textes par l’employeur n’entraine pas de sanctions.

Continental, respect minimal de la loi et déni

Ainsi, depuis 2013, un accord sur le sujet doit être négocié dans les entreprises de plus de 50 salarié.es, mais la loi n’impose pas qu’un accord soit trouvé. Les salarié.es et leurs représentant.es n’ont pas accès aux informations détaillées sur les salaires, les classifications et l’ancienneté. L’établissement d’un diagnostic des inégalités est de ce fait rendu difficile et favorise la position de déni des directions d’entreprise.

A Continental, le dernier accord arrivé à terme incluait la mise en place d’un indicateur permettant de mesurer les écarts réels de salaires en fonction de l’ancienneté. Cet indicateur n’existe toujours pas. Aucun suivi de l’accord n’a été mis en place par la direction. La direction s’est limitée à une application formelle de la loi et à l’expression de bonnes intentions sans se donner les moyens de corriger efficacement les situations de discrimination.

Une nouvelle négociation a été ouverte au cours de laquelle la direction a reconnu pour la première fois verbalement l’existence d’inégalités de traitement. La traduction dans un accord de cette reconnaissance et des moyens de les corriger est cependant loin d’être acquise.

Malgré les demandes répétées des représentant.es du personnel le budget alloué à la correction des écarts de salaires est très insuffisant et son utilisation reste opaque. La direction est dans une position de déni telle que l’accord NAO proposé en 2018 prévoit même que ce budget pourra être utilisé pour augmenter les hommes qui seraient victimes d’inégalités salariales!!! 

Les disparités chez Continental

L’analyse des données fournies par la RH montre des évolutions de carrières beaucoup plus lentes pour les Femmes.

Nous avons évalué que ce retard engendre des salaires inférieurs de plus de 15 % pour les femmes non cadres. L’écart est plus faible pour les femmes cadres mais tout autant injustifié.

Suivez nous, partagez ce lien:

8 Mars – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Temps de lecture: 2 minutes

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes.

Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes !

Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social.

Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une responsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure.

Et nous ne cesserons pas de le répéter: la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication.
Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité. Elle demande outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle.

Notre constat est sans appel : le gouvernement français ne les a jamais mis en place. Le patronat met toute son énergie à combattre toute mesure contraignante. Et c’est ainsi qu’en 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là.

Suivez nous, partagez ce lien:

ONET: Grève victorieuse! Quand les femmes montrent la voie.

Temps de lecture: < 1 minute

Vidéo Solidaires national – 2018 (durée 4 mn)

Après 45 jours de grève les salarié.es du nettoyage de plusieurs gares d’Ile-de-France gagnent un bras de fer contre la société H-Reinier du groupe ONET, prestataire de la SNCF.

Les femmes ont joué un rôle déterminant dans cette lutte.
Au delà d’avoir obtenue satisfaction sur leurs revendications, elles ont en plus gagné le respect et la dignité.

La grève émancipe
Elle permet de sortir de l’invisibilité
Elle nous rend plus forte
Et le 8 mars on continue !

Suivez nous, partagez ce lien:

Depuis le 3 novembre à 11h44, les femmes travaillent gratuitement

Temps de lecture: < 1 minute

En 2017, en France, et chez Continental aussi, l’égalité entre les Femmes et les Hommes reste un objectif à atteindre !

Pour connaître le statut chez Continental, n’hésitez pas à contacter vos Élu.e.s et notamment les membres de la Commission Égalité Professionnelle.

Le combat pour une égalité de salaires entre femmes et hommes n’est pas nouveau. Il est illustré par l’excellent film anglais « We want sex equality » retraçant la lutte des ouvrières de l’usine FORD de Dagenham (banlieue de Londres) en 1968 pour obtenir l’égalité de salaire.

Ce film est disponible au CE dans la section DVD.

Suivez nous, partagez ce lien: