Continental Automotive: Les négociations commencent maintenant !

Temps de lecture: 3 minutes

Nous avons enfin pu avoir le chiffrage des différentes mesures demandés par la direction ce qui va permettre de débuter la négociation ……….

Ce tract est co-écrit avec FO

Retrouvez leurs tracts à cette adresse : https://www.fo-conti-caf.com/


Les BUs CCN, PSS et CVS se sont engagées sur un plan de charge minimum de l’usine de Toulouse en contrepartie d’une réduction des coûts de production de 11,5 Md€ en 2025.

Chiffrage 💰

Début février, notre cabinet d’expertise a enfin pu obtenir de la direction l’ensemble des données chiffrées nous permettant de comprendre les attendus, d’estimer les propositions de la direction et de bâtir notre contre-proposition. La négociation peut commencer …

Dans ce plan, la partie « Réduction de la masse salariale » compte pour 4,2 Md€, que la direction envisage d’obtenir en partie par de la remise en cause d’acquis sociaux :

  • Pour le personnel de production : suppression du crédit fin de mois, diminution des RTT pour les équipes W-E, suppression de 0,5 jours pour les équipes de 2×8.
  • Pour tous les salariés: modification du calcul de la prime d’ancienneté, moins de congés d’ancienneté.

Mais FO et Solidaires ont présenté lors de la réunion du 10 Février une proposition commune permettant d’atteindre l’objectif sans toucher aux acquis sociaux

Mesures prévues (sur 5 ans)Economies estimées sur le personnel de production en 2025
Réduction d’un équivalent de 40 personnes des indirects de production2 999 k€
Remplacement de 21 anciens directs de production par des jeunes en CDI (effet noria)338 k€
Gel des salaires uniquement sur 2021279 k€
Répartition de la réduction des impôts de production sur le personnel direct et indirect de production280 k€ (directs) + 224 k€ (indirects)
Total4 120 k€sur 4157k€ demandé

Ainsi que:

  • Finalisation des parties CPA et Accompagnement Social
  • Officialisation dans l’accord :
    • du calcul actuel de la prime d’ancienneté (indexée sur le salaire de base)
    • des conditions actuelles d’acquisition des congés d’ancienneté
  • Finalisation d’un accord GPEC production dans un accord séparé

Information

Clause de revoyure en 2023 en cas de non-reconduction de la réduction des impôts de production :
actuellement prévue seulement pour 2021 et 2022, mais il y a de fortes probabilités qu’elle soit reconduite au-delà) 

De plus Continental va bénéficier des économies suivantes sur R&D et fonctions support :

  • Gel des salaires en 2021: 1 100 k€
  • Complément de réduction des impôts de production : 1 395 k€ (par an)
  • CPA/Accompagnement : économies non chiffrées à ce jour.

L’avis de FO et Solidaires :

  • Pourquoi signer un gel des salaires 2021 ?

L’intégration de cette mesure dans l’accord permet de prendre en compte cet effort consenti par les salariés dans la réalisation de l’objectif demandé par les BU.

De plus il s’agit d’une mesure non pérenne

  • Pourquoi insister sur la prise en compte des réductions d’impôts ?

L’Etat consent aux entreprises une baisse des impôts dites « de production » pour garder l’emploi industriel en France : Continental va bénéficier de 3800 k€ (1900 k€ par an) payés par nos impôts à tous et cela n’aiderait pas la production ??!!??

C’est hors de question vu que c’est de l’argent qui ne servira donc pas à l’ensemble du service public (hôpitaux, écoles,…) !!

CAF doit en utiliser un maximum pour réduire la « facture » des coûts de production

  • Pourquoi inclure les congés et les primes d’ancienneté ?

Le système actuel des congés et primes d’ancienneté à Toulouse sont des « usages » c’est-à-dire que ce sont des « habitudes » non officialisées dans des accords et qui peuvent être annulés du jour au lendemain par la direction.

Nous demandons à les rendre pérennes dans cet accord sans changement pour les salariés.

  • Pourquoi demander des embauches ?

Les anciens qui partiront via les mesures CPA et Accompagnement Social doivent être remplacés car la charge de travail ne va pas diminuer.

Les intérimaires/sous-traitants coûtent plus cher à l’entreprise que des jeunes embauchés et surchargent le personnel (dû à leur remplacement constant), c’est pourquoi nous demandons des CDI pour remplacer chaque départ, pérenniser les compétences et réduire les coûts.

En Conclusion

Nous sommes bien conscients des risques pour le site de production et nous voulons limiter ces risques en négociant un accord réduisant au maximum l’impact sur les personnes de production qui font des efforts depuis des années.

Ils ont été les premiers à subir la crise sanitaire et continuent à être impactés par les restrictions imposées par Continental via le plan Saint Exupéry (réduction d’effectif, partage de machine, polyvalence accrue …).

Attention

Leurs conditions de travail se dégradent de jour en jour et le peu de temps de repos bien mérité devrait leur être supprimé ! Cela fait sûrement partie des nouvelles « valeurs » de Continental 😪

La réduction de l’équivalent de 40 personnes sur le personnel indirect va être très contraignante et impactera aussi les directs de production : c’est donc un effort important que la production va faire, et qui participe pour 72% aux économies demandées.

En compensation des efforts demandés aux salariés par le gel des salaires sur 2021 et la réduction des indirects, nous demandons la finalisation de l’accord CPA/Accompagnement et la pérennisation des calculs actuels des congés d’ancienneté et primes d’ancienneté

Nous sommes conscients des efforts demandés mais notre proposition permettra de trouver une solution par la négociation et de signer un accord « sécurisant » le site de Toulouse

Print Friendly, PDF & Email
Suivez nous, partagez ce lien: