NAO 2018 – Nos revendications

Temps de lecture: 2 minutes

Solidaires est une nouvelle section syndicale au sein de Continental Automotive. Elle n’a donc pas, légalement parlant (même si ses représentants ont des mandats de délégués du personnel, d’élus au comité d’entreprise ou d’élus au CHSCT) une représentativité lui permettant de participer ou même d’assister aux NAO en 2018.

En tant que Solidaires, nous soutenons un certain nombre de revendications conformes à nos valeurs et appelons les salariés à se mobiliser avec nous et les organisations qui les défendent.

Des augmentations de salaires: 120 € minimum pour toutes et tous, sans conditions

Les augmentations dites au mérite sont un leurre pour les salariés et n’aboutissent qu’à répartir des augmentations misérables et à accroitre les inégalités. Dans notre entreprise, comme dans beaucoup d’autres, c’est la performance collective qui produit des profits de plus en plus importants. la politique de Continental « Pay for performance » n’est qu’un instrument de division des salariés qui se limite à distribuer des miettes des profits accumulés.

Les augmentations générales doivent être la base de la politique salariale. Elles doivent être en 2018 l’occasion de rattraper les politiques de modération imposées par la direction depuis plusieurs années, qui permettent à Continental d’accroître les profits sans que les salariés aient leur part.

Les augmentations générales n’empêchent pas des augmentations individuelles additionnelles permettant de reconnaitre les montées en compétences, en expérience, en responsabilités, les changements d’indices et de coefficients et la contribution aux résultats. Les augmentations individuelles, disposant d’un budget propre, doivent s’ajouter aux augmentations générales pour dynamiser les parcours professionnels.

Les politiques de participation et d’intéressement sont aujourd’hui dépassées. Qu’on en juge, au cours des dernières années, le « bonus d’intéressement » (qui n’est mentionné dans aucun accord et qui utilise un dispositif fiscal favorable à l’entreprise), fruit d’un marchandage à chaque NAO, est devenu l’élément principal (en montant) de la politique d’intéressement! Ce bonus agit comme une soupape de sécurité pour apaiser les revendications des salariés. Nous voulons désormais, des augmentations pérennes et cotisées qui permettent de construire nos futures retraites!

Dans nombre de pays européens, notamment l’Allemagne (nos collègues de Regensburg et de la métallurgie sont unis derrière le syndicat IG Metall), les augmentations sont générales, suivons leur exemple !

En France aussi, nos collègues de Continental Pneus, ont obtenu des augmentations générales en 2017.

Une vraie politique en faveur de l’égalité des Femmes et des Hommes et un vrai budget associé

Nous avons activement participé à la commission égalité professionnelle du comité d’entreprise et à cette occasion, nous avons pu mesurer le caractère permanent et persistent des inégalités entre les femmes et les hommes dans notre entreprise.

Parce que l’égalité n’est pas une option, parce que les salaires, les formations, les évolutions de carrière ne doivent pas dépendre du genre, nous militons pour une politique salariale active pour résorber les inégalités, dans toutes les catégories et plus particulièrement chez les ouvrières. Ces dernières voient leurs carrières bloquées (2 fois plus d’ancienneté pour les femmes au même coefficient) et de ce fait leurs rémunérations sont inférieures à celles des hommes de 15 à 20% en moyenne.

Une politique dynamique d’embauches en CDI

Parce que l’activité est là et que le recrutement permanent d’intérimaires en production ne correspond ni à l’esprit ni à la lettre de la loi.

Parce que la surcharge de travail nuit à la santé des salarié.e.s et à une vie de famille équilibrée.

Parce que la précarité ne peut pas être un mode de vie dans notre société.

 Ensemble, défendons nos revendications.

Print Friendly, PDF & Email
Suivez nous, partagez ce lien: