NAO 2018: les négociations n’étaient pas loyales, elles doivent être rouvertes!

Temps de lecture: 2 minutes

La direction a trompé les salariés et leurs représentants

Nous avons annoncé un profit 2017 de 100 millions d’euros sur la base des données fournies par la direction pendant les NAO.

L’un des objets des NAO est la répartition des profits qui résultent de notre travail et de notre performance collective. Nous avons expliqué pourquoi la politique salariale de Continental n’était pas adaptée à des résultats une nouvelle fois exceptionnels et pourquoi les syndicats ne devaient pas signer l’accord proposé (voir ici et ici).

Lors du comité d’entreprise du 26 mars, la direction a informé les représentants des salariés que le bénéfice 2017 s’est élevé à 112 millions d’euros, soit plus de 12% de plus qu’annoncé lors des NAO.

De plus, la direction a reconnu qu’elle avait cette information depuis le 16 janvier, soit avant l’ouverture des négociations.

La confiance une valeur de Continental?

La confiance est une des quatre valeurs que Continental affiche partout sur les murs de l’entreprise et dans sa communication aux salariés. Manipuler les informations sur les résultats de l’entreprise est une attitude déloyale vis à vis des salariés et de leurs représentants. Cette attitude est en totale contradiction avec la valeur « confiance » affichée.

Encore une fois les syndicats de l’alliance (FO-CFTC-CGC) ont apposé leur signature à un accord injuste établi sur la base d’informations volontairement cachées.

Les NAO doivent être rouvertes. Nous demandons des augmentations générales sans conditions de 3% avec un talon minimum de 80 euros.

Print Friendly, PDF & Email
Suivez nous, partagez ce lien: